Sacramentaire de l'évêque Abraham

Description

De nombreux monastères de Bavière furent détruits lors des invasions hongroises qui dévastèrent l'Europe aux IXe et Xe siècles. Au cours de la période suivant les guerres hongroises, l'évêque Abraham de Frisingue (957−994) parvint, malgré un exil temporaire, à étendre son siège, poursuivre la mission auprès des Slaves, et soutenir l'achèvement de l'école et de la bibliothèque de la cathédrale à Frisingue. Bien qu'il soit en mauvais état, ce sacramentaire est l'unique manuscrit liturgique de grande qualité et de cette époque, encore existant aujourd'hui. L'importance particulière accordée à saint Corbinien révèle que l'ouvrage fut réalisé à Frisingue. Des entrées nécrologiques dans le calendrier indiquent qu'il date des dernières années de la vie d'Abraham. Les premières lignes sont mises en évidence en écriture onciale, et le titre apparaît sur des bandes violettes (feuillet 32). L'introduction à la préface et le Te igitur (Toi donc [les premiers mots du canon de la messe]) sont somptueusement exécutés en doré, et de l'encre or et argent est également utilisée sur des fonds colorés pour les initiales partiellement figurées.

Date de création

Date du sujet

Langue

Type d'élément

Description matérielle

283 feuilles : parchemin, enluminures ; 33,5 x 25,5 centimètres

Notes

  • Cote de la Bibliothèque d'État de Bavière : Clm 6421

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 9 juin 2017