Bernard de Clairvaux. Troisième série de maximes, numéro 16. La composition interne et externe de l'homme (fragment) / David d'Augsbourg. Sermon contre les juifs, les païens et les aryens / Quodvultdeus de Carthage (Pseudo-Augustin). Muspilli

Description

Le poème fragmentaire en vieux haut-allemand « Muspilli », sur le destin de l'âme après la mort, le jour du Jugement dernier et Armageddon, est écrit sur des feuilles vierges et dans les marges d'un manuscrit du sermon pseudo-augustinien Sermo contra Judaeos, Paganos et Arianos (Sermon contre les juifs, les païens et les aryens). Le sermon proprement dit fut réalisé à Salzbourg en minuscule carolingienne, et il contient une dédicace en majuscule rustique (recto du feuillet 120) d'Adalram, archevêque de Salzbourg de 821 à 836, adressée à Ludwig, duc de Bavière (par la suite le roi Louis le Germanique, 843−876). Le sermon est de Quodvultdeus, évêque de Carthage de 437 à 454 environ. Les pseudo-Augustins sont les ouvrages de la main de différents auteurs attribués à tort ou prétendument à saint Augustin d'Hippone.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

Bernardus Claraevallensis: Sententiarum series tertia, Nr. 16. David de Augusta: De exterioris et interioris hominis compositione (Fragmentum). Quodvultdeus Carthaginiensis (Pseudo- Augustinus): Sermo contra Judaeos, Paganos et Arianos. Muspilli

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

122 feuilles : parchemin ; 18 x 13 centimètres

Notes

  • Cote de la Bibliothèque d'État de Bavière : Clm 14098
  • La description de cet ouvrage a été écrite par Elisabeth Wunderle, de la Bibliothèque d'État de Bavière.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 20 décembre 2016