Prière de Wessobrunn

Description

Ce manuscrit, datant du début du IXe siècle, contient Wessobrunner Gebet (Prière de Wessobrunn) et de nombreux autres courts ouvrages. La prière proprement dite, en prose, qui donna son nom au texte dans son ensemble, est précédée d'un poème succinct sur la Création, tentant d'expliquer en neuf lignes de vers allitératifs la création du monde à partir du chaos. Ce petit monument littéraire compte parmi les premiers exemples de poésie écrite en vieux haut-allemand. Il nous est parvenu dans un manuscrit composite (principalement en latin) écrit avant 814 (la mort de Charlemagne est mentionnée sur la dernière page) dans le diocèse d'Augsbourg, en Bavière, plus probablement au monastère de Staffelsee, plutôt que celui de Wessobrunn. Le manuscrit comporte 70 autres textes courts, surtout théologiques. Du verso du feuillet 1 au recto du feuillet 21, le récit de la légende de la Vraie Croix inclut des illustrations primitives, vraisemblablement bavaroises, qui constituent l'un des cycles de contenu non biblique les plus anciens de l'histoire de l'enluminure allemande. Le manuscrit, rédigé en minuscule caroline, témoigne de l'influence de l'écriture anglo-saxonne dans l'utilisation des runes.

Date de création

Date du sujet

Titre dans la langue d'origine

Wessobrunner Gebet

Type d'élément

Description matérielle

99 feuilles : parchemin, enluminures ; 18,5 x 14,1 centimètres

Notes

  • Cote de la Bibliothèque d'État de Bavière : Clm 22053
  • La description de cet ouvrage a été écrite par Wolfgang–Valentin Ikas, de la Bibliothèque d'État de Bavière.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 20 décembre 2016