Lettre de Saulo Torón à Fernando González

Description

Le document présenté ici est une lettre de Saulo Torón (1885−1974) adressée à son confrère poète de Grande Canarie Fernando González (1901−1972). Torón fut l'un des représentants les plus importants du modernisme poétique (espagnol) canarien, aux côtés de Tomás Morales et d'Alonso Quesada. Il fait partie de l'école lyrique dite de Telde, à laquelle appartiennent également González, Montiano Placeres, Luis Baez, Patricio Pérez et Hilda Zudán. La poésie de Torón se caractérisait par son ton simple et son manque de style élaboré. Dans cette lettre, il envoie à son ami les premières épreuves de son poème « El Caracol » (L'escargot) en vue de sa publication par la maison Tipografía Juan Pérez Torres de Madrid. Il cite le poète Antonio Machado et des intellectuels canariens établis à Madrid, tels que l'artiste Manolo Millares, ainsi que l'éditeur et confrère poète Enrique Díez-Canedo. Il fait également référence à des articles des revues littéraires España, La Pluma et Casa de la Américas. La lettre constitue un document indispensable à l'étude de la poésie espagnole et canarienne des années 1920. Le manuscrit fait partie des archives des correspondances de Fernando González, qui couvrent l'ensemble de la carrière littéraire du poète. Elle fut écrite lorsque González était directeur du magazine Halcón, et à l'époque où il correspondait avec les nombreux écrivains canariens avec lesquels il s'était lié d'amitié. La lettre est conservée dans les collections de la Bibliothèque Insulaire de Grande Canarie.

Dernière mise à jour : 13 juin 2016