Histoire des Pachtounes

Description

Tavārīkh-i Khūrshīd-i Jahān (littéralement, Histoires du Soleil et du monde) est principalement une histoire du peuple afghan pachtoune. L'ouvrage aborde les généalogies afghanes pachtounes, les lignées distinctes, ainsi que les nombreux événements politiques, les guerres et les formes de gouvernement, telles que les dynasties safavides et mogholes du Khorasan et de l'Inde, auxquelles les Pachtounes s'identifient historiquement. Le livre est organisé en quatre parties. La première est une liste complète du contenu. La seconde commence par une préface indiquant le nom de l'auteur, du mécène et du contributeur, et proclamant que l'ouvrage « se veut un livre sur l'histoire afghane pachtoune depuis la création d'Adam ». Cette partie est consacrée aux légendes généalogiques populaires des Afghans pachtounes, la plus notable prétendant qu'ils seraient les descendants de l'une des tribus israélites, spécifiquement des enfants de Saül, premier roi d'Israël. La troisième partie, le texte principal, est composée de huit chapitres sur l'histoire des Pachtounes. Enfin, l'épilogue, qui mêle la prose aux vers, inclut le nom de l'auteur, les informations de publication et une brève conclusion du contenu du livre. Dans plusieurs chapitres, des tables décrivent les différentes généalogies des Afghans pachtounes, accompagnées d'introductions détaillées sur chaque lignée. Par exemple, des tables retraçant les origines des Barakzai, des Alekozai, des Momands, des Kakars et d'autres branches figurent sur les pages 188 à 319. Ces tables généalogiques sont suivies de discussions approfondies. Le livre fut publié en 1894 à Lahore (aujourd'hui au Pakistan). Le nom complet de l'auteur, Sher Muḥammad Khān Saheb Gandapur Ibrahim Zai (1837−1902 env.), apparaît sur la couverture du livre. Sher Muḥammad Khān était vraisemblablement un Pachtoune gandapur et fonctionnaire nommé par les Britanniques à la municipalité de Kulachi, dans le Dera Ismail Khan, un des centres administratifs de la province de la Frontière-du-Nord-Ouest de l'Inde britannique. La préface mentionne qu'il écrivit un autre ouvrage historique intitulé Gulshan-i Afghanistan (Jardin de fleurs d'Afghanistan), publié sous le titre Hayat-i Afghani (Ancêtres des Afghans). Sher Muḥammad Khān raconte qu'Hayat-i Afghani entra en possession de Mohammad Hayat Khan Saheb, fonctionnaire judiciaire du district de Bannu, également dans la province de la Frontière-du-Nord-Ouest, et que celui-ci le fit publier sous son propre nom, mais ce fait n'est pas vérifié. Il est toutefois certain que Tavārīkh-i Khūrshīd-i Jahān parut sous le patronage de Sardar Mohammad Hayat Khan Saheb, s'agissant peut-être du même fonctionnaire. Les 319 pages de l'ouvrage sont numérotées avec des chiffres de style indo-arabe.

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016