Évangiles éthiopiens

Description

Cet évangéliaire, écrit au début du XIVe siècle au Tigray, dans le nord de l'Éthiopie, appartint autrefois à l'église de Saint-Georges à Debre Marqos. Il fut réalisé par le scribe Mäṭre Krǝstos (መጥሬ፡ ክርስቶስ፡) en gǝ'ǝz, langue liturgique officielle d'Éthiopie. Son cycle d'images préliminaire est particulièrement notable, avec des références aux lieux saints de Jérusalem, comme le Golgotha et l'église du Saint-Sépulcre, tels qu'ils étaient au VIe siècle. Le manuscrit semble donc être basé sur un exemplaire du VIe siècle contenant des images en rapport avec le culte byzantin des lieux sacrés. Plusieurs manuscrits associés reposant sur le même prototype furent identifiés, notamment l'ouvrage sous la cote Paris, Bibliothèque nationale, eth. 32, un fragment conservé à l'Institut des études éthiopiennes sous la cote Addis Ababa University, Inventory no. 3475 a−b, et un autre fragment sous la cote National Museum, Stockholm, NM B 2034. Le manuscrit de Paris comporte un colophon du milieu du XIVe siècle, permettant de dater ces ouvrages. En dépit de certaines pages richement décorées endommagées par l'eau, cet évangéliaire demeure un témoignage important de la résurgence du monasticisme qui prospéra en Éthiopie au XIVe siècle.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

ወንጌል፡ ቅዱስ።

Type d'élément

Description matérielle

248 feuillets : parchemin ; 16,5 x 26,6 centimètres

Notes

  • Walters Ms. W.836

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 mai 2017