Cosmographie

Description

Ce manuscrit, créé en Angleterre à la fin du XIIe siècle, servit de manuel scientifique aux moines. L'ouvrage est bref et ne compte que neuf feuillets. Il fut conçu comme un recueil de connaissances cosmographiques des anciens écrivains chrétiens, tels que Bède et Isidore, et ultérieurement Abbon de Fleury. Ces auteurs eux-mêmes puisèrent leur savoir dans des sources classiques, comme Pline l'Ancien, mais ils l'adaptèrent de façon à ce qu'il fût compris à travers le filtre de la chrétienté. Vingt schémas complexes accompagnent et illustrent les textes du carnet. Il s'agit de représentations des cieux et de la Terre, des saisons, des vents, des marées et du zodiaque, et de démonstrations du rapport entre ces éléments et l'homme. La plupart d'entre eux sont des rotae (schémas en forme de roue), souvent utilisés au Moyen Âge pour exposer des idées scientifiques et cosmologiques, car ils permettaient d'organiser des informations difficiles à comprendre de façon claire et ordonnée, facilitant leur assimilation, enseignement et mémorisation. En outre, le cercle, considéré comme la forme parfaite et le symbole de Dieu, évoquait la nature cyclique du temps et de la Création, ainsi que la logique, l'ordre et l'harmonie de l'univers créé. L'Angleterre est notamment connue pour sa production de manuels scientifiques illustrés, dont les premiers exemples furent réalisés durant la période carolingienne sous l'influence du grand érudit bénédictin Abbon de Fleury, qui enseigna deux ans à l'abbaye de Ramsey. Bien que le regroupement de textes et de schémas présenté ici soit unique, le manuscrit est associé à d'autres recueils scientifiques de cette époque, tels que les ouvrages sous les cotes British Library, Royal Ms. 13 A.XI, Cotton Ms. Tiberius E.IV et Oxford, Saint John's College, Ms. 17.

Dernière mise à jour : 5 janvier 2017