Évangiles de Reichenau

Description

L'écriture et les enluminures de cet évangéliaire du milieu du XIe siècle suggèrent qu'il provient vraisemblablement de l'abbaye de Reichenau, sur le lac de Constance en Allemagne. La décoration du manuscrit le situe dans l'école dite de Luithar de Reichenau. Ses motifs ornementaux sont très comparables à ceux de Munich, Bayerische Staatsbibliothek Clm. 4453, et sa palette est presque identique à celle des manuscrits de Reichenau du trésor de la cathédrale de Bamberg. L'ouvrage contient des miniatures pleine page des saints Matthieu, Marc, Luc et Jean, et du Saint Évangile de Jésus-Christ selon chacun des quatre évangélistes. La lettrine au début des paragraphes et les premiers mots de chaque chapitre sont écrits en onciales dorées, marque distinctive de la production de Reichenau. L'écriture minuscule caroline est utilisée pour le texte du manuscrit. D'un point de vue paléographique, l'ouvrage est lié à Bamberg Staatsbibliothek, Mss. Bibl. 76 et Bibl. 22, et également à Munich, Bayerische Staatsbibliothek, Clm. 4454. Dans l'ensemble, il s'agit d'un excellent exemple d'enluminure ottonienne. La période ottonienne tire son nom d'Otton Ier, Otton II et Otton III, rois allemands et empereurs du Saint Empire romain de la dynastie saxonne, qui régnèrent au cours du Xe siècle et au début du XIe.

Dernière mise à jour : 25 mai 2017