Ménologe « impérial »

Description

Ce manuscrit, créé dans l'Empire byzantin au second quart du XIe siècle, contient les biographies des saints que l'Église commémore au mois de janvier. Il faisait initialement partie d'un ensemble où chaque volume était consacré à un mois de l'année. L'un de ces volumes, contenant les textes pour mars, est aujourd'hui préservé à Moscou (Musée historique d'État, MS gr. 183). Les chapitres des deux manuscrits débutent par une miniature représentant la mort du saint respectif ou, moins souvent, un autre événement important de sa vie. Chaque texte se termine également par une prière de sept lignes pour la prospérité d'un empereur dont le nom est lisible avec les premières lettres des lignes. Par exemple, « MICHEL P. » signifie probablement « Michel le patriarche » et fait référence à Michel Cérulaire, patriarche de Constantinople de 1043 à 1059. Lors de leur première utilisation, les livres étaient lus à voix haute en présence de l'empereur, vraisemblablement dans l'une des nombreuses chapelles du grand palais impérial à Constantinople, capitale de l'Empire byzantin, ou Empire romain d'Orient. Le manuscrit compte 24 miniatures de la taille d'une demi-page. Une feuille du volume du Walters est désormais conservée à Berlin (Staatsbibliothek zu Berlin, Ms. graec. fol. 31). Au XVIe siècle, plusieurs feuillets avaient disparu, et des feuilles de papier copiées à partir d'un ménologe métaphrastique furent ajoutées à cette époque.

Dernière mise à jour : 12 avril 2016