Missel d'Eberhard von Greiffenklau

Description

Le missel d'Eberhard von Greiffenklau est un chef-d'œuvre de la peinture de manuscrit néerlandaise. L'ouvrage, à l'origine produit dans le deuxième quart du XVe siècle, comprend des œuvres des Maîtres de Zweder van Culemborg, ainsi que du célèbre Maître de Catherine de Clèves, ce qui le lie à ce qui est peut-être le plus beau manuscrit néerlandais enluminé jamais réalisé : Les heures de Catherine de Clèves produit vers 1440 (Morgan Library & Museum, M.917 et M.945). Ce missel extrêmement élaboré est enluminé par une miniature pleine page, cinquante-deux miniatures de colonne et soixante-huit initiales historiées réparties tout au long du manuscrit. Le calendrier de l'Ordre des Chartreux, écrit à l'encre rouge et noire, et à moitié rempli, occupe les pages du recto du feuillet 1 jusqu'au verso du feuillet 6. Le manuscrit fut conçu pour les Chartreux, probablement pour un membre de la famille de Greiffenklau, peut-être Eberhard von Greiffenklau (1410-1489 env.), doyen de la cathédrale de Mayence et qui était en possession de la prébende d'Utrecht à partir de 1446. Les armes des Greiffenklau apparaissent dans le coin inférieur droit du recto du feuillet 8, simplement dessinées en rouge et or, sans coloration, écartelées avec les armes d'Ippelbrunn. Ces dernières apparaissent au verso du feuillet 152, en haut à gauche, de sable à une barre d'argent, reflétant le mariage de la fille d'Irmgard van Ippelbrunn au père d'Eberhard, Frederick von Greiffenklau, en 1398. Toutefois, les Greiffenklau étaient une famille noble de la région de Clèves (Eberhard possédait le château de Volrat, près de Wesel, sur le Rhin à Clèves), et ils n'avaient aucun lien avec Utrecht dans les années 1430, si bien que le manuscrit n'a probablement pas été réalisé à Utrecht.

Dernière mise à jour : 9 juin 2017