Iran et Afghanistan

Description

Cette carte japonaise de l'Iran et de l'Afghanistan, qui parut en 1941 lors de la première phase de la Seconde Guerre mondiale, est basée sur une carte publiée l'année précédente par l'Administration centrale de géodésie et de cartographie de l'Union soviétique. Contrairement aux Britanniques et aux Russes, les Japonais ne possédaient ni un grand savoir ni une expérience de cette région de l'Asie, qui eut toutefois pendant la guerre un intérêt stratégique important pour le Japon. Les puissances de l'Axe, l'Allemagne, le Japon et l'Italie, pensaient que pour sortir victorieuses de la guerre, elles devaient saisir le contrôle de l'océan Indien et de tout le continent asiatique. Le 15 décembre 1941, une semaine après leur attaque sur Pearl Harbor, les Japonais présentèrent aux Allemands un projet de convention militaire partageant le monde en deux sphères d'opérations militaires le long du 70e degrés de longitude. Le Japon devait être responsable des territoires à l'est de cette ligne, et l'Allemagne et l'Italie de ceux à l'ouest. Cette ligne coupait en deux l'Union soviétique à l'est de l'Oural et traversait l'Afghanistan approximativement à l'est de Kaboul. Les Allemands désapprouvèrent vraisemblablement ce projet, car il divisait des territoires qui constituaient des unités organiques, tels que l'Afghanistan. Ils auraient préféré que la ligne suive la frontière est de l'Iran et la frontière nord de l'Afghanistan avant de virer au nord, passant par la Russie et vers l'Arctique. La convention militaire, signée par l'Allemagne, l'Italie et le Japon le 18 janvier 1942, reprenait en grande partie la ligne proposée par le Japon. Ces discussions restèrent toutefois purement théoriques, car l'Allemagne et l'Italie furent vaincus à l'Ouest, et le Japon à l'Est, bien avant la mise en œuvre de leurs projets pour la Sibérie, l'Asie centrale et du Sud, et l'océan Indien.

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016