Initiation à l'étude de l'éloquence des Arabes

Description

Muqaddama li dirāsat balāghat al-'Arab (Initiation à l'étude de l'éloquence des Arabes) est un ouvrage sur la littérature, ou belles-lettres, arabe. L'auteur, Aḥmad Ḍayf, fut enseignant à l'Université égyptienne (renommée par la suite Université du Caire). Le livre était destiné aux étudiants de l'université, leur servant de guide d'études pour comprendre l'éloquence littéraire. Il décrit brièvement le mouvement littéraire arabe moderne, et porte sur d'autres thèmes, notamment les belles-lettres et la société, ainsi que les différentes catégories de la poésie arabe, telles que la poésie de l'époque de la jâhilîya, littéralement « la poésie de l'ignorance ». Cette poésie préislamique constitue une source majeure pour le vocabulaire et la grammaire arabes classiques. Certains considèrent les poèmes de cette ère encore existants aujourd'hui comme les plus beaux de la poésie arabe toutes périodes confondues. En outre, Ḍayf fournit une étude sur la critique littéraire en France, de Pierre de Ronsard (1524−1585) à Boileau (Nicholas Boileau-Despréaux, 1636−1711), qui furent tous deux poètes et critiques. Il aborde également des critiques littéraires ultérieurs, dont Hippolyte Taine (1828−1893) et Ferdinand Brunetière (1849−1906). Le livre fut publié en 1921 par la maison d'édition d'al-Sufūr au Caire.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Maison d'édition al-Sufūr, Le Caire

Langue

Titre dans la langue d'origine

مقدمة لدراسة بلاغة العرب

Type d'élément

Description matérielle

187 pages ; 25 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 17 octobre 2014