Nouvelle carte de l'Arabie : divisée en régions et districts

Description

Cette carte de l'Arabie, publiée à Londres en 1794, est une traduction anglaise d'une carte réalisée par le cartographe et géographe français Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville (1697−1782). Nommé premier géographe du roi de France en 1773, d'Anville fut l'un des cartographes les plus importants du XVIIIe siècle, devant sa renommée à la qualité scientifique et la précision de ses cartes. La carte présentée ici indique qu'elle contient « des additions et des améliorations de M. Niebuhr », une référence à Carsten Niebuhr (1733–1815), ingénieur civil et explorateur danois d'origine allemande qui voyagea en Arabie et au Yémen de 1762 à 1767, et dont l'ouvrage Voyage en Arabie heureuse et autres pays de l'Orient (traduction abrégée du texte d'origine en allemand) fut publié à Édimbourg en 1792. Elle montre les villes et les villages, le littoral, les routes de caravanes vers La Mecque, les puits, les mines et d'autres caractéristiques géographiques, ainsi que de courtes annotations sur certains des peuples et des royaumes de la péninsule arabique. Elle inclut le Qatar, appelé « Catura », avec l'annotation « côte peu connue » juste au sud de son emplacement. Quatre échelles de distance sont fournies, y compris en miles arabes, en parasangs, ou lieues persanes, en lieues nautiques et en miles britanniques. La carte fut publiée par la société londonienne Laurie & Whittle, partenariat entre le graveur Robert Laurie (1755−1836 env.) et le marchand de gravures James Whittle (1757−1818), célèbre pour l'exactitude de ses cartes terrestres et nautiques.

Dernière mise à jour : 17 juin 2014