Contes d'Ésope, fabuliste de Phrygie

Description

Les Fables d'Ésope, souvent appelées Fablier d'Ésope, constituent un classique pour l'éducation des enfants partout dans le monde et la Bulgarie ne fait pas exception. Des traductions bulgares des fables parurent initialement dans l'ouvrage de 1824 de Pierre Béron, Abécédaire au poisson, mais la première publication uniquement consacrée aux Fables d'Ésope fut une compilation de 1852 par Petko Slaveikov. Cette traduction de 1854, de Raino Popovich, compte parmi les premiers ouvrages de la tradition bulgare moderne de la traduction et de l'écriture de fables. Raino Popovich fut l'un des premiers grands professeurs de Bulgarie. Il fonda deux écoles bulgaro–helléniques, dont les élèves inclurent des figures emblématiques du Renouveau national telles que Béron, Georgi Rakovski et Ivan Bogorov. Outre son rôle dans le professorat, Popovich est surtout célèbre pour ses traductions en bulgare, pour lesquelles il essaya d'employer un langage simple accessible même aux enfants. Une note dans cette édition des fables indique qu'elle fut imprimée avec le soutien de Khadzhi Naiden Ioanovich de Tatar–Pazardjik. Ioanovich, éditeur et libraire itinérant bulgare, joua un rôle important dans la diffusion de livres en langue bulgare au début du Renouveau national bulgare. Il compila ou publia plus de 30 livres, notamment des calendriers, de la poésie et des œuvres religieuses.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Typographes royaux serbes, Belgrade

Langue

Titre dans la langue d'origine

Есопа фрѵгійскаго баснотворца: Басни или приказки

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

80 pages : illustrations ; 18 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 26 mai 2015