Le miroir du planétaire

Description

Āyinah-i jahān numā (Le miroir du planétaire) est un ouvrage en prose contenant des fables en persan, à la fois sur des thèmes religieux et séculiers. Un planétaire est un dispositif figurant les mouvements des corps célestes autour du Soleil. Le livre fut publié par procédé lithographique en 1899 à Kaboul. Il serait en partie inspiré d'un ouvrage d'Ḥusayn Vā'iẓ Kāshifī, mais le nom de son auteur est inconnu. Cet exemplaire est composé de plusieurs parties. Sa couverture en cuir de style afghan, gaufrée de fleurs, est caractéristique de la fin du XIXe siècle. À l'intérieur de la couverture, une note atteste que la publication fut approuvée par Abdur Rahman Khân, à l'époque émir d'Afghanistan. Le nom du scribe ou de l'homme chargé de la publication, Gul Mohammad Mohammadzai Durrani Afghan, vraisemblablement fonctionnaire de l'administration afghane, est également indiqué. Ces informations sont davantage détaillées dans l'avant-propos et l'épilogue, qui mentionne que l'émir lui-même lut le livre plusieurs fois, le soir, et qu'il approuva sa publication afin que « ses fables profitent aux lecteurs ». Le contenu est réparti en 14 courtes fables et 12 longues, portant notamment sur des thèmes tels que l'éthique, la piété religieuse, l'honnêteté, la loyauté, l'amitié, l'obéissance et le respect. La fable des pages 17 et 18 aborde la responsabilité morale et professionnelle des lettrés dans la société, consistant à servir, conseiller et corriger un (nouveau) souverain ou roi. La page 28 contient une fable expliquant le mal et la nuisance potentielle causés par le manque de franchise et d'honnêteté lorsque l'on s'adresse au roi, à un docteur ou à des amis. Les 14 courtes fables des pages 5 à 15 commencent pour la plupart par le pronom relatif « Ce que » ou « Celui qui », tandis que les 12 longues fables débutent généralement par « Les érudits ont affirmé que » ou « L'histoire de ». Tous les titres sont numérotés et écrits en caractères gras. L'ouvrage inclut à certains endroits des poèmes célèbres, comme à la page sept, souvent après une fable pour saluer son importance et sa valeur. Les pages sont numérotées avec des chiffres de style indo-arabe ; les pages 141, 173, 236, 270, 278 et 311 ont disparu. Les pages 1 à 144 sont de la main de Gul Mohammad, tandis que le reste de l'ouvrage fut copié après sa mort par son frère Mohammad Zaman Khan Barakzai.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Maṭba'-i Dār al-Salṭanah-i Kābul, Kaboul

Langue

Titre dans la langue d'origine

آینه جهان نما

Type d'élément

Description matérielle

316 pages ; 22 centimètres

Ressources externes

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016