Nigeria

Description

En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le ministère des Affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. Nigeria est le numéro 94 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. La Colonie et Protectorat du Nigeria, territoire administré par les Britanniques, fut créée par l'intégration de la colonie et protectorat de Lagos au protectorat du Nigeria du Sud en 1906, puis par une autre fusion avec le protectorat du Nigeria du Nord en 1914. Le livre présenté ici est consacré à la géographie physique et politique, à l'histoire politique, et aux conditions sociales, politiques et économiques. L'étude indique que la population du territoire s'élevait à 17 millions d'habitants, comptant une multitude de groupes ethniques et linguistiques, dont de nombreux Igbo, Haoussa et Peuls. Elle souligne l'importance du territoire pour l'Empire britannique en ces termes : « L'importance politique et commerciale du Nigeria est évidente. Grâce à lui, la Grande–Bretagne jouit du contrôle total du bassin du Bas Niger et du delta du Niger, a accès au lac Tchad et occupe une place essentielle parmi les États musulmans de cette région d'Afrique centrale… Il possède en abondance une grande variété de produits côtiers et continentaux, ainsi qu'une richesse agricole et minière, notamment avec le charbon et l'étain ». Seulement découvert au Nigeria en 1956, le pétrole fut développé comme industrie majeure du pays à la fin des années 1960, expliquant qu'il ne soit pas mentionné dans l'étude. Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique, devint indépendant le 1er octobre 1960.

Dernière mise à jour : 4 mai 2017