Le Maroc français

Description

En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le ministère des Affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. Le Maroc français est le numéro 101 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. L'étude peut être lue conjointement avec le numéro 122 de la série : Le Maroc espagnol. Le livre présenté ici est consacré à la géographie physique et politique, à l'histoire politique, et aux conditions sociales, politiques et économiques. La partie historique expose un bref aperçu de l'histoire du Maroc, de la conquête arabe au VIIe siècle jusqu'aux dynasties berbères entre le XIe et le XVIe siècle, et jusqu'aux dynasties chérifiennes de XVIe au XIXe siècle. Elle se conclut avec l'époque moderne qui débute en 1830 par l'invasion française de l'Algérie pour se poursuivre jusqu'en 1912 avec l’établissement des protectorats français et espagnol au Maroc. La « question marocaine », concernant la rivalité que se livrent les puissances européennes dans la lutte d'influence sur ce territoire stratégiquement important, y est abordée en détail. Selon une estimation de l'étude, la population totale du Maroc comptait entre 4 et 6 millions d'habitants, dont 3,5 à 5 millions vivaient au Maroc français, 1 million dans le protectorat espagnol et 1 million dans d'autres parties du pays non occupées par ces deux puissances européennes. Les principaux groupes ethniques recensés sont, entre autres, les Berbères, les Arabes et les Juifs. L'étude souligne les points suivants : « Les facteurs déterminants de l'histoire marocaine sont depuis toujours sa géographie et son ethnographie. Ses grandes étendues de terres extrêmement fertiles et facilement cultivables attirent depuis très longtemps des envahisseurs venus de l'est, et encore davantage des déserts du sud. Son littoral qui s'étend, à l'instar du pays, entre deux routes commerciales (la première sur la Méditerranée et l'autre sur l'Atlantique) a longtemps menacé la sécurité des navigateurs et des marchands européens... ». Plus récemment, « les rapports sur l'état des ressources minérales du Maroc ont attiré l'attention des puissances rivales et stimulé l'antagonisme international. »

Dernière mise à jour : 4 février 2016