Chypre

Description

En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le ministère des Affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. Chypre est le numéro 65 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. Le livre présenté ici est consacré à la géographie physique et politique, à l'histoire politique, et aux conditions sociales, politiques et économiques. La partie sur l'histoire politique raconte la conquête de Chypre par les Égyptiens en 1450 avant Jésus–Christ, l'établissement des Grecs sur l'île, puis son intégration aux Empires romain et byzantin. Chypre fut par la suite gouvernée par les Lusignan (dynastie originaire de l'ouest de la France, active durant les croisades), les Génois et les Vénitiens avant d'être conquise par les Turcs ottomans en 1571. La période de plus de 300 ans de domination turque toucha à sa fin en 1878, lorsque les Britanniques occupèrent l'île en vertu des termes de la convention de Chypre, conclue entre la Grande–Bretagne et l'Empire ottoman. Si Chypre resta nominalement rattachée à l'Empire turc, elle fut toutefois officiellement annexée par la Grande–Bretagne le 5 novembre 1914, après la déclaration de guerre entre la Turquie et la Grande–Bretagne. L'étude souligne que la population de l'île en 1911 comptait approximativement 80 % de chrétiens (principalement membres de l'Église orthodoxe autocéphale de Chypre) et de 20 % de musulmans. L'économie reposait essentiellement sur l'agriculture, qui était surtout dominée par les cultures du blé, de l'orge, du coton et de la caroube.

Dernière mise à jour : 23 juillet 2015