Java et Madura

Description

En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le ministère des Affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. Java et Madura est le numéro 82 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. Java était l'île la plus peuplée dans ce qui était alors les Indes orientales néerlandaises (Indonésie actuelle). Madura est une petite île située au large de la côte nord-est de Java. Les différentes parties du livre sont consacrées à la géographie physique et politique, à l'histoire politique, et aux conditions sociales, politiques et économiques. Elles précisent que la population estimée de Java et de Madura en 1912 dépassait juste 36 millions d'habitants, faisant de ces îles un des lieux les plus densément peuplés au monde. L'étude retrace l'extension de l'influence néerlandaise sur les îles, commençant par l'ouverture des relations commerciales en 1598, suivie de la mise en place de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales en 1602 et des luttes contre le sultan de Mataram et les colonialistes britanniques rivaux pour le contrôle du territoire. Elle souligne le caractère cruel et abusif du système de travail légal imposé par les Hollandais, visant à générer des profits, principalement dans l'agriculture. Une attention considérable est portée au roman Max Havelaar (1860), écrit par un ancien membre de la fonction publique néerlandaise des Indes orientales, qui exposait un système de travail obligatoire que l'étude décrit comme équivalent à l'esclavage. Le roman entraîna des réformes, mais ne mit certainement pas fin à l'exploitation des travailleurs indigènes. Les principales cultures de Java et de Madura à l'époque comprenaient le manioc, les céréales, le riz, le quinquina (utilisé dans la fabrication de la quinine), le café, le cacao, le caoutchouc et les épices.

Dernière mise à jour : 24 mai 2017