Macao

Description

En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le ministère des Affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. Macao est le numéro 81 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. Macao était à cette époque une colonie du Portugal, louée par la Chine aux Portugais comme port de commerce. Les différentes parties du livre sont consacrées à la géographie physique et politique, à l'histoire politique, et aux conditions sociales, politiques et économiques. La partie sur l'histoire politique couvre l'arrivée des Portugais vers 1515 et le développement des relations entre la Chine et la colonie portugaise au cours des siècles. La partie sur les conditions économiques précise que « l'industrie de Macao est principalement entre des mains chinoises » et que « l'industrie principale est l'opium, que la colonie importe brut (opio crù) et prépare pour l'exportation (opio cosido) ». Le dernier chapitre, « Remarques générales », relève que « Macao doit toute son importance au fait que c'est un port ; mais en tant que tel il ne peut rester longtemps de grande valeur, car le port est de plus en plus envasé par les alluvions apportées par la rivière [des Perles] de Canton... Macao fut rétrocédé à la République populaire de Chine (RPC) en 1999. Elle constitue, avec Hong Kong, l'une des deux régions administratives spéciales de la RPC.

Dernière mise à jour : 19 juillet 2017