Le congrès de Vienne 1814–1815

Description

En vue de la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, le ministère britannique des affaires étrangères mit en place, au printemps 1917, une section spéciale chargée de la collecte d'informations générales à l'usage des délégués britanniques à la conférence. Le Congrès de Vienne 1814–1815 est le numéro 153 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. L'auteur de cette étude, Charles Webster (1886–1961), était un jeune historien affecté aux services du renseignement de l'état-major du bureau de la Guerre. Il avait été détaché auprès du bureau des affaires étrangères afin d'apporter des conseils sur les négociations de paix d'après-guerre et de préparer un ouvrage sur le congrès de Vienne. Au cours de ses travaux universitaires à Cambridge, avant la guerre, Webster s'était spécialisé dans l'histoire diplomatique du XIXe siècle. Dans l'introduction, Webster précise que son objectif est de décrire en détail les négociations de 1814 et de 1815. « Durant ces années, aux termes d'une série de traités conclus à Paris et à Vienne, les frontières de presque tous les pays européens allaient être redéfinies, et les possessions d'outre-mer des puissances continentales allaient être redistribuées sur de nouvelles bases. Le despotisme militaire de Napoléon avait complètement transformé l'Europe, tandis que les colonies françaises, hollandaises et danoises avaient été conquises par la Grande-Bretagne. La chute de l'Empire napoléonien nécessita ainsi la construction d'une nouvelle Europe, mais aussi une nouvelle distribution du pouvoir colonial. À certains égards, il est très facile de faire un parallèle entre les problèmes de cette époque et ceux d'aujourd'hui. » L'ouvrage se divise en quatre parties traitant respectivement de la préparation, de l'organisation, du déroulement et de la fin du Congrès. Les annexes incluent les textes de plusieurs documents importants, reproduits à partir d'archives, qui portent sur l'organisation et le déroulement du congrès. Une carte dépliante montre les États européens et compare les frontières de 1792 avec celles de 1815. Publié ultérieurement par Oxford University Press, l'ouvrage de Webster devint un classique. Au même titre que ses autres travaux, l'ouvrage contribua véritablement à la réhabilitation de la réputation de lord Castlereagh comme l'une des figures majeures de la politique étrangère britannique. Par la suite, il influença beaucoup d'érudits et de diplomates comme Henry A. Kissinger, ancien professeur de Harvard et secrétaire d'État américain.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Bureau des publications officielles de Sa Majesté, Londres

Langue

Titre dans la langue d'origine

The Congress of Vienna, 1814‒1815

Type d'élément

Description matérielle

174 pages, environ 20 centimètres

Notes

  • De la série : Guides de paix

Collection

Références

  1. G.N. Clark, revised by Muriel E. Chamberlain, “Webster, Sir Charles Kingsley (1886‒1961),” in Oxford Dictionary of National Biography (Oxford, U.K.: Oxford University Press, 2004).

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 11 septembre 2017