Histoire de la question d'Orient

Description

En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le bureau des affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. Histoire de la question d'Orient est le numéro 15 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. « La question d'Orient », telle qu'abordée dans cet ouvrage, porte sur trois développements essentiels : le déclin de l'Empire turc depuis le XVIIIe siècle, l'empiètement qui s'en suivit sur les terres turques en Europe par la Russie et l'Autriche et les réactions qu'elles suscitèrent au sein des autres puissances européennes, et la montée du nationalisme dans les territoires dirigés par la Turquie, notamment « le désir de saisir l'occasion pour obtenir l'indépendance en s'affranchissant du joug turc ». Cet ouvrage est composé de quatre parties. La première traite de l'histoire générale qui résume brièvement le fondement des nationalités balkaniques dans l'Antiquité et à l'époque byzantine. Cette partie aborde la présence des Turcs en Europe, l'avancée de la Russie, l'avènement des États indépendants tels que la Bulgarie et la Macédoine, ainsi que la révolution turque de 1908 et les évènements qui suivirent. La seconde partie est un ensemble d'observations sur l'opinion publique et le sentiment nationaliste en Albanie, en Bulgarie, en Grèce, en Macédoine, au Monténégro, en Serbie, en Roumanie et en Turquie, suivi d'un examen des éventuelles possibilités de pacification et de réconciliation dans les Balkans. La troisième partie de cette étude constitue une analyse détaillée des aspects historiques et juridiques de la question des détroits, c'est-à-dire le régime juridique régissant les droits de la Turquie, des autres États côtiers de la mer Noire et des États non rattachés à la mer Noire à faire transiter des navires marchands ou de guerre par le Bosphore et les Dardanelles qui relient la mer Noire à la Méditerranée. La dernière partie traite de la question du Danube, ou des régimes juridiques régissant la navigation et le commerce international sur le Danube, qui prend sa source dans le territoire de l'Autriche-Hongrie et traverse plusieurs États pour se jeter dans la mer Noire. L'annexe comporte des textes de passages concernant la question d'Orient figurant dans les traités les plus importants signés entre 1774 et 1913. Un tableau dépliant, qui vise à expliquer la carte historique, résume les traités de 1812-1918 ayant eu un impact sur les frontières internationales dans les Balkans.

Dernière mise à jour : 11 septembre 2017