La Grèce avec les Cyclades et les Sporades du Nord

Description

En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le ministère des Affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. La Grèce avec les Cyclades et les Sporades du Nord est le numéro 18 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. Le livre présenté ici est consacré à la géographie physique et politique, à l'histoire politique, et aux conditions sociales, politiques et économiques. La partie sur l'histoire politique porte sur la période comprise entre la guerre d'indépendance (1821-1829), au cours de laquelle la Grèce obtint son indépendance de l'Empire ottoman, et sur les Première et Deuxième Guerres balkaniques (1912-1913), au cours desquelles la Grèce acquit des terres auprès de la Bulgarie et de la Turquie, qui doublèrent presque son territoire et sa population. Les Cyclades et les Sporades du Nord sont des îles de la mer Égée qui passèrent sous contrôle grec au cours des guerres balkaniques, mais dont l'incorporation à la Grèce n'avait pas encore été formellement reconnue par les grandes puissances. L'annexe comprend les textes de documents importants relatifs à la Grèce au XIXe siècle. Il s'agit notamment du protocole de Londres du 22 mars 1829, dans lequel trois grandes puissances, à savoir la Grande-Bretagne, la France et la Russie, garantissent le statut de la Grèce comme entité autonome sous la suzeraineté de l'Empire ottoman, du protocole de Londres du 3 février 1830, dans lequel les trois mêmes puissances garantissent le statut de la Grèce comme royaume totalement indépendant, et du traité de Londres du 29 mars 1864, dans lequel la Grèce obtenait la souveraineté sur les îles Ioniennes, protectorat britannique depuis 1815. La Grèce fut d'abord neutre durant la Première Guerre mondiale, mais elle entra en guerre aux côtés de la Grande-Bretagne et de la France en juin 1917. Cette étude n'aborde pas la participation de la Grèce à la guerre même.

Dernière mise à jour : 5 septembre 2014