Carte générale de la Turquie d'Europe, de la Grèce et des îles Ioniennes

Description

Lorsqu'il était jeune, Adrien-Hubert Brué (1786−1832), géographe et cartographe français, accompagna l'explorateur Nicolas Baudin lors de son voyage de 1800 à 1803 en Nouvelle-Hollande (actuelle Australie). Brué revint en France pour devenir un important géographe, associé à l'Institut géographique de Paris et nommé géographe du roi. Son Grand atlas universel fut initialement publié en 1816, puis il reparut dans des éditions révisées et mises à jour en 1825, 1830 et 1838. La carte de Brué présentée ici montre l'Empire ottoman d'Europe, de la Grèce et des îles Ioniennes. Les territoires ottomans en Europe étaient divisés en 36 sandjaks, ou districts administratifs, dont six se trouvaient en Grèce. Ces districts sont délimités à l'encre de couleur, et leurs capitales sont indiquées par soulignement. Les routes majeures sont identifiées en noir. Cinq échelles de distance sont fournies, notamment en lieues communes, en lieues marines, en agash de Turquie, en milles et en milles allemands. Bien que la Grèce déclarât son indépendance de l'Empire ottoman en 1821, la guerre d'indépendance grecque se poursuivit jusqu'en 1832. L'opinion publique en France, en Grande-Bretagne et en Russie était très compatissante envers les Grecs, et les événements se déroulant dans le pays suscitèrent un vif intérêt.

Dernière mise à jour : 18 septembre 2015