L'Énéide

Description

Ce livre est le premier ouvrage imprimé de la littérature ukrainienne moderne écrite en langue populaire. Il présenta au monde entier le peuple ukrainien, son histoire, sa langue, ses traditions, sa foie, et ses opinions éthiques et esthétiques, en s'appuyant sur des thèmes de la vie sociale d'Ukraine de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe. Cet ouvrage est inspiré de l'Énéide, épopée du poète romain Virgile (70–19 av. J.-C. env.), mais son auteur, Ivan Petrovitch Kotliarevsky, transforme les héros antiques de Virgile en cosaques ukrainiens. L'auteur utilise une forme poétique récente à l'époque : des strophes décasyllabiques de tétramètres iambiques avec des rimes finales alternées. L'œuvre connut un grand succès auprès des lecteurs contemporains et amorça la transition de la vielle langue livresque vers la nouvelle langue populaire ukrainienne. Au début de cette édition, une dédicace indique : « À tous ceux qui aiment les mots malorusses. » L'ouvrage conclut par un dictionnaire ukrainien–russe compilé par O.K. Kamenetzky intitulé « Collection de mots malorusses ». Aujourd'hui obsolète, le terme malorusse (littéralement « petit russe ») était utilisé sous l'Empire russe pour désigner la langue et le peuple ukrainiens. Cet exemplaire est l'une des cinq copies de l'Èneida (Énéide) de 1798 conservées à la Bibliothèque nationale V.I. Vernadsky d'Ukraine.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

M. Parpura, Saint-Pétersbourg

Titre dans la langue d'origine

Енеида

Type d'élément

Description matérielle

170 pages

Références

  1. Wolodomyr T. Zyla, “A Ukrainian Version of the ‘Aeneid’: Ivan Kotljarevs’kj’s ‘Enejida’,” Classical Journal, 67, number 3 (February–March 1972).

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 décembre 2013