La Turquie en Asie

Description

En préparation à la conférence de paix qui devait suivre la Première Guerre mondiale, au printemps 1917, le bureau des affaires étrangères britannique établit une section spéciale chargée de préparer les informations de synthèse utiles aux délégués britanniques. La Turquie en Asie est le numéro 58 d'une série de plus de 160 études produites par cette section, dont la plupart furent publiées après la conclusion de la conférence de paix de Paris en 1919. Le livre contient une courte étude sur l'histoire de l'Empire ottoman de ses origines, à la fin du XIIIe siècle, à la montée des Jeunes-Turcs, à la veille de la Première Guerre mondiale. Il analyse également la structure politique complexe de l'empire. Une partie est consacrée aux efforts, finalement soldés par un échec, d'Abdülhamid II (1842–1918), sultan ottoman de 1876 à 1909, qui souhaitait imposer un contrôle centralisé plus grand sur les régions lointaines de l'empire. Elle s'attarde particulièrement sur l'Arabie, l'Irak, et les problèmes bédouins et kurdes. La dernière partie traite de la montée du nationalisme arabe et de la présence des minorités en Asie Mineure, notamment les Grecs, les Juifs et les Arméniens. Cette étude ne fournit aucune recommandation quant à la politique des Britanniques, qui après 1918 furent très activement impliqués dans la résolution des problèmes liés à l'effondrement de l'Empire ottoman et ses conséquences.

Dernière mise à jour : 24 mai 2017