Voyages en Arabie

Description

L'ouvrage Voyages en Arabie, destiné au grand public, présente les voyageurs européens les plus importants en Arabie aux XVIIIe et XIXe siècles. Paru pour la première fois en 1872, ce livre fut compilé et écrit par Bayard Taylor (1825–1878), poète, traducteur et écrivain voyageur américain. L'ouvrage présenté ici est une édition légèrement révisée et mise à jour, publiée en 1892. À la suite des courts chapitres d'introduction sur la géographie de l'Arabie et les anciens voyageurs en Arabie, d'autres chapitres sont consacrés aux explorateurs suivants : Carsten Niebuhr (1733–1815), ingénieur civil danois qui voyagea à travers l'Arabie et le Yémen en 1762–1767 ; Johann Ludwig Burckhardt (1784–1817), orientaliste suisse qui fut probablement le premier européen à découvrir les ruines de Pétra en 1812 ; James Raymond Wellsted (1805–1842), lieutenant de la marine indienne qui voyagea à Oman au milieu des années 1830 et qui cartographia la majeure partie de la côte d'Arabie ; le capitaine Richard Burton, grand explorateur britannique, également linguiste et écrivain, qui entreprit un périple audacieux à La Mecque en 1851–1853 ; William Gifford Palgrave (1826–1888), espion, missionnaire et linguiste anglais qui voyagea en Arabie centrale en 1862–1863 ; et Lady Anne Blunt, qui traversa l'Arabie du Nord en 1878–1879. Particulièrement impressionné par les écrits de Palgrave et sa capacité à décrire la vie des Arabes, Taylor consacra neuf des seize chapitres du livre à cet explorateur. La méthode de Taylor consistait à inclure à la fois les documents de synthèse qu'il écrivit, et de longues citations tirées des livres et des journaux des explorateurs eux-mêmes.

Dernière mise à jour : 19 octobre 2015