Rue de Lhassa pendant la fête de Tsog Chod

Description

Cette photographie montre une rue de Lhassa pendant la fête de Tsog Chod (également appelée Ts'og Ch'od dans d'autres sources, et Sung ch'o en tibétain), célébrée le 29e jour de la seconde lune de l'année tibétaine. L'image est extraite d'une collection de 50 photographies du Tibet central, acquise auprès de la Société géographique impériale de Russie à Saint-Pétersbourg par la Société américaine de géographie en 1904. Des drapeaux de prières, les bandes de tissu dans l'angle supérieur gauche au premier plan, flottent au vent, et une foule s'est amassée le long de la rue. Dans l'article de 1903 intitulé « Nouvelle lumière sur Lhassa, cité interdite », J. Deniker décrit la ville : « Lhassa possède plusieurs temples et couvents, entourés de jardins et reliés par des rues remplies de petites boutiques et de maisons privées. La ville s'étend d'ouest en est sur environ trois kilomètres, et du nord au sud sur un kilomètre et demi ». Deux lamas bouddhistes mongols, G.Ts. Tsybikov et Ovché (O.M.) Narzounof, prirent ces photographies lorsqu'ils voyagèrent au Tibet en 1900 et 1901. Les notes accompagnant les images furent écrites en russe pour la Société géographique impériale de Russie par Tsybikov, Narzounof et d'autres Mongols qui connaissaient bien le Tibet central. En avril 1904, Alexander Grigoriev, membre correspondant de la Société américaine de géographie, traduisit les notes russes en anglais.

Date de création

Date du sujet

Titre dans la langue d'origine

Lhasa Street during the Tsog Chod Festival

Type d'élément

Description matérielle

1 photographie ; 14 x 21,6 centimètres

Collection

Références

  1. J. Deniker,“New light on Lhasa, the forbidden city,” in The Century Illustrated Monthly Magazine, vol. 66 (1903).

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 22 mars 2016