Monastère de Ganden

Description

Cette vue panoramique du monastère de Ganden (également Gandan dans d'autres sources) est extraite d'une collection de 50 photographies du Tibet central, acquise auprès de la Société géographique impériale de Russie à Saint-Pétersbourg par la Société américaine de géographie en 1904. Le mont Brog-ri est visible à droite et le Wangbur (ou Wan-kur-ri) à gauche. Le professeur de bouddhisme et philosophe religieux tibétain Tsongkhapa (également Tson-k'apa ou Tsongk'apa) fonda ce monastère et la secte lamaïste gelugpa, ou « ordre vertueux », aujourd'hui dominante. Tsongkhapa est enterré au sanctuaire à gauche du Tsuglakhan, temple principal auquel on accède par une grande entrée à deux escaliers. La demeure où Tsongkhapa vécut et mourut se trouve à droite du temple de Tsuglakhan. Dans l'ouvrage Tibet (1890), W.W. Rockhill écrivit : « Ce monastère mesure environ un kilomètre de circonférence. Il contient de nombreux temples bien construits, avec des idoles ressemblant beaucoup à celles de Séra. Il est considéré comme un monastère très riche, hébergeant 3 000 prêtres. Les Tibétains racontent que le mont Kant-tan fut la résidence de Tsongkhapa, homme parfaitement éclairé. En outre, ils pensent qu'il était Jeng-teng-ku Fo (bouddha Dipankara). À l'intérieur du monastère, une salle est décorée des classiques, avec des images des dieux, des rouleaux de soie suspendus et des auvents magnifiques. Elle est immense, presque aussi grande que le [temple] Jokhang ou Ramoché. Un lama k'an-po, qui explique et discourt sur la doctrine jaune, habite ici ». Deux lamas bouddhistes mongols, G.Ts. Tsybikov et Ovché (O.M.) Narzounof, prirent ces photographies lorsqu'ils voyagèrent au Tibet en 1900 et 1901. Les notes accompagnant les images furent écrites en russe pour la Société géographique impériale de Russie par Tsybikov, Narzounof et d'autres Mongols qui connaissaient bien le Tibet central. En avril 1904, Alexander Grigoriev, membre correspondant de la Société américaine de géographie, traduisit les notes russes en anglais.

Dernière mise à jour : 22 mars 2016