Lhassa, vue sud-sud-ouest du palais du Potala

Description

Cette vue depuis le sud-ouest du Potala (palais du dalaï-lama), à Lhassa, est extraite d'une collection de 50 photographies du Tibet central, acquise auprès de la Société géographique impériale de Russie à Saint-Pétersbourg par la Société américaine de géographie en 1904. La photographie fut prise par G.Ts. Tsybikov pendant la fête qu'il appelle Ts'og Ch'od (également Tsog Chod dans d'autres sources, et Sung ch'o en tibétain), célébrée le 29e jour du deuxième mois lunaire de l'année tibétaine. Deux très grandes images sont suspendues au mur du palais, au-dessous du monastère de Namgyal (ou Namgyal Ch-oide). L'image de droite représente le sage bouddhiste Jakya Muhi (ou Sakya-Muni), et celle de gauche, la déesse bouddhiste connue sous le nom de Tara ou Doma. Dans son ouvrage Tibet (1890), W.W. Rockhill écrit : « À la première lune de l'année, les lamas du Potala, de tous les différents temples et couvents de Lhassa, ainsi que ceux du Tibet antérieur et ultérieur se réunissent par myriades au [temple du] Jokhang pour lire les livres sacrés pendant vingt jours. Lors de la seconde lune de l'année, un autre rassemblement avec le même dessein a lieu au Jokhang, pendant huit jours ». Deux lamas bouddhistes mongols, Tsybikov et Ovché (O.M.) Narzounof, prirent ces photographies lorsqu'ils voyagèrent au Tibet en 1900 et 1901. Les notes accompagnant les images furent écrites en russe pour la Société géographique impériale de Russie par Tsybikov, Narzounof et d'autres Mongols qui connaissaient bien le Tibet central. En avril 1904, Alexander Grigoriev, membre correspondant de la Société américaine de géographie, traduisit les notes russes en anglais.

Dernière mise à jour : 22 mars 2016