Révélations de sainte Brigitte de Suède

Description

Sainte Birgitta (ou Brigitte) de Suède (1303–1373 env.) fut connue pour ses révélations, qu'elle transcrivait en suédois et faisait traduire en latin par l'un de ses deux confesseurs. Lorsqu'elle tomba malade, elle changea sa pratique habituelle et dicta ses révélations à l'un des confesseurs, qui les traduisait ensuite en latin. Le recueil manuscrit conservé à la Bibliothèque nationale de Suède contient un document qui offre un aperçu unique des origines des révélations de Brigitte. Il est composé de trois feuilles de papier, dont un feuillet simple et deux cousus ensemble, comportant les ébauches de deux révélations écrites en suédois par Brigitte elle-même. Le texte contient de nombreuses fautes d'orthographe et l'écriture de Brigitte change à plusieurs reprises, étayant la conclusion qu'il s'agissait d'un brouillon. Le langage utilisé inclut des emprunts en latin et des expressions natives peu communes. Ces feuillets manuscrits appartenaient à l'abbaye de Vadstena, qui fut le siège principal des Brigittins, ordre religieux fondé par sainte Brigitte en 1350 environ. L'ordre de l'abbaye fut disséminé en 1595, et le manuscrit entra dans la collection de la Bibliothèque nationale de Suède en 1854.

Dernière mise à jour : 10 septembre 2014