Traité de la médecine

Description

Aulus Cornelius Celsus, auteur médical romain du Ier siècle, écrivit De medicina (Traité de la médecine), qui est considéré comme le traité médical le plus important de la fin de l'antiquité. L'organisation de l'ouvrage est semblable à celle d'une encyclopédie, suivant le modèle de division tripartite de la médecine de l'époque établi par Hippocrate et Asclépiade, notamment l'alimentation, la pharmacologie et la chirurgie. Le contenu montre un niveau de connaissances médicales remarquable pour cette période. Ce codex, qui fait partie de la collection Plutei de la Bibliothèque Laurentienne des Médicis à Florence, changea de propriétaires à plusieurs reprises. Il semble d'abord avoir appartenu à la bibliothèque de Francesco Sassetti (1412−1490), membre d'une riche famille de marchands florentins et agent des Médicis. Il arriva par la suite à la bibliothèque du roi Matthias Corvin de Hongrie (1443–1490), et il fut l'un des volumes renvoyés à Florence après la mort de Corvin, la prise de Buda par les Turcs en 1541 et la dispersion de sa bibliothèque. La collection Plutei est composée d'environ 3 000 manuscrits et livres provenant des biens privés de la famille Médicis. Ces ouvrages, reliés de cuir marocain rouge décoré des armoiries des Médicis, furent disposés sur les bancs de la Bibliothèque Laurentienne lorsqu'elle ouvrit ses portes au public pour la première fois en 1571. Cosme de Médicis (1389−1464), propriétaire de 63 livres en 1417−1418, en possédait 150 à sa mort. Ses fils Pierre (1416−1469) et Jean (1421−1463) rivalisèrent pour acquérir des manuscrits enluminés. Laurent le Magnifique (1449−1492), fils de Pierre, se procura un grand nombre de codex grecs et, dès les années 1480, il commanda des copies de tous les textes qui n'étaient pas dans la bibliothèque des Médicis dans le but de la transformer en un important centre de recherche. Les livres des Médicis furent saisis après leur expulsion de Florence en 1494. Jean de Médicis, élu pape et appelé Léon X en 1513, rendit la collection aux Médicis, et un autre pape issu de la famille Médicis, Clément VII (Jules de Médicis), participa à la création de la Bibliothèque Laurentienne.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

Cornelius Celsus De medicina

Lieu

Type d'élément

Description matérielle

Vélin ; 180 x 265 millimètres ; 246 feuillets

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 mai 2017