Retrait de l'Allemagne de la Société des Nations. Lettre de Konstantin von Neurath

Description

En octobre 1933, près de neuf mois après qu'Adolf Hitler fut nommé chancelier d'Allemagne, le gouvernement allemand annonça qu'il quittait la Société des Nations, apparemment à cause du refus des puissances européennes d'accepter ses demandes de parité militaire. Avec cette lettre brusque, datée du 9 octobre 1933, le ministre des Affaires étrangères Konstantin Freiherr von Neurath informe le Secrétaire général de la Société des Nations, Joseph Avenol, du retrait de l'Allemagne. Ce départ de l'organisation internationale fut suivi d'une militarisation accrue, en violation avec les accords internationaux, de la dénonciation du Pacte de Locarno (1936), de la prise de l'Autriche (1938), et de l'annexion des provinces tchécoslovaques de la Bohême et de la Moravie (mars 1939). Ces actions furent à l'origine de l'attaque allemande sur la Pologne, le 1er septembre 1939, et l'éclatement de la Seconde Guerre mondiale. Cette lettre provient des archives de la Société des Nations, conservées à l'Office des Nations Unies à Genève. Elles furent inscrites au Registre de la Mémoire du monde de l'UNESCO en 2010.

Dernière mise à jour : 24 mai 2017