Marie Curie

Description

Marie Curie, née Mana Sklodowska (1867–1934) à Varsovie, immigra en France en 1891 et étudia à la Sorbonne. Elle travailla avec son époux Pierre Curie (1859–1906), également étudiant puis professeur à la Sorbonne, sur le magnétisme et la radioactivité. Les Curie et le physicien français Antoine Henri Becquerel (1852–1908) partagèrent le prix Nobel de physique en 1903 pour leur découverte de la radioactivité. Après la mort de Pierre Curie, Marie lui succéda à sa chaire universitaire. En 1911, elle reçut un second prix Nobel, de chimie cette fois, pour ses travaux sur l'isolation des éléments polonium et radium. Elle décéda d'une leucémie, probablement causée par les expositions prolongées aux radiations. Cette photographie de Marie Curie provient des archives de la Société des Nations. Curie fit partie du Comité de coopération intellectuelle de la Société, établi en 1922 pour développer au niveau international les relations entre les professeurs, les artistes, les scientifiques et les membres d'autres professions intellectuelles, et améliorer les conditions de travail de la main-d'œuvre instruite. Le scientifique Albert Einstein, le romancier Thomas Mann et le compositeur Béla Bartók furent membres de ce Comité. En 1926, le Comité, qui siégeait à Genève, s'installa à Paris, et devint l'Institut international de Coopération intellectuelle. Les archives de la Société des Nations furent transférées aux Nations Unies en 1946, et elles sont aujourd'hui conservées à l'Office des Nations Unies à Genève. Elles furent inscrites au Registre de la Mémoire du monde de l'UNESCO en 2010.

Dernière mise à jour : 24 mai 2017