Table des négociations des traités de Locarno

Description

La conférence de Locarno d'octobre 1925, nommée d'après la petite ville du sud-est de la Suisse où elle se déroula, devint célèbre grâce au Pacte de Locarno. Signé par la France, l'Allemagne, la Belgique, la Grande-Bretagne et l'Italie, le traité garantissait le respect de l'inviolabilité de la frontière occidentale allemande, bordant les États de la France, de l'Allemagne et de la Belgique. Il obligeait également la Grande-Bretagne et l'Italie à intervenir pour repousser toute agression transfrontalière. La Rhénanie, région allemande occupée par les puissances alliées victorieuses après la Première Guerre mondiale, fut définitivement démilitarisée, et les forces d'occupation furent retirées. L'accord devait entrer en vigueur seulement lorsque l'Allemagne serait admise à la Société des Nations avec un siège au Conseil, condition qui fut remplie en 1926. Six autres traités furent conclus à Locarno, notamment les accords d'arbitrage entre l'Allemagne et la Pologne, et l'Allemagne et la Tchécoslovaquie, ainsi que les accords engageant la France et la Pologne, ainsi que la France et la Tchécoslovaquie à fournir une assistance militaire mutuelle en cas d'attaque par une puissance tierce. Cette photographie des négociateurs à l'œuvre fut prise le 5 octobre, premier jour de la conférence. Locarno marqua la fin de la période de guerre et le début d'une nouvelle époque pleine d'espoir de paix et de coopération en Europe, optimisme qui ne survécut pas à la crise économique et politique des années 1930. En 1936, Adolf Hitler dénonça le Pacte de Locarno et déploya des troupes allemandes en Rhénanie. La photographie présentée ici provient des archives de la Société des Nations, qui furent transférées aux Nations Unies en 1946 et qui sont désormais conservées à l'Office des Nations Unies à Genève. Ces archives furent inscrites au Registre de la Mémoire du monde de l'UNESCO en 2010.

Dernière mise à jour : 5 août 2016