Sous l'égide de la Société des Nations, plébiscite de la Sarre

Description

Après la Première Guerre mondiale, le traité de Versailles plaça les territoires du bassin de la Sarre, région appartenant à l'Allemagne avant le conflit, sous l'administration de la Société des Nations pour une durée de 15 ans. À titre de compensation pour la destruction des mines de charbon dans le nord de la France par l'Allemagne et dans le cadre des réparations que cette dernière devait payer pour la guerre, la France obtint le contrôle des mines de charbon de la Sarre durant cette période. L'administration du territoire fut confiée à une commission de gouvernement composée de cinq membres choisis par le Conseil de la Société des Nations, à savoir un représentant français, un habitant de la Sarre d'origine allemande et trois représentants de pays autres que la France et l'Allemagne. À la fin de ces 15 ans, un plébiscite devait avoir lieu pour déterminer le statut final de la Sarre. Le vote se déroula le 13 janvier 1935. Avec plus de 90 pour cent des votes en faveur du rattachement immédiat de la Sarre à l'Allemagne, cette réintégration entra dûment en vigueur le 1er mars 1935. Une force de police internationale, comptant des soldats britanniques, néerlandais, italiens et suédois, fut déployée pour maintenir l'ordre le jour du plébiscite. Cette photographie, provenant des archives de la Société des Nations, montre un détachement de soldats italiens faisant partie de la force de police internationale. Ces archives furent inscrites au Registre de la Mémoire du monde de l'UNESCO en 2010.

Dernière mise à jour : 24 mai 2017