Sur les plantes

Description

Historia Plantarum ( Sur les plantes) est une encyclopédie de sciences naturelles dans laquelle les animaux, les plantes et les minéraux sont illustrés et décrits en fonction de leurs propriétés médicinales, comme dans la tradition médiévale des tacuina medievali (manuels de santé médiévale) et desquels le codex tire son nom le plus courant Tacuinum sanitatis. Cette œuvre fut d'abord compilée sous le nom de Taqwim al-Sihhah (L'entretien de la santé) par le médecin bagdadi du XIe siècle Ibn Buṭlān dont une des sources grecques principales était Dioscoride, médecin du Ier siècle. Puis, la cour de Sicile en commanda une traduction en latin au milieu du XIIIe siècle. L'œuvre est divisée en sections classées par ordre alphabétique, chacune d'entre elles étant décorée de précieux motifs architecturaux qui s'entrelacent telles des branches piquetées d'or. Le texte est illustré de splendides miniatures qui furent exécutées dans le style lombard d'Italie du Nord majoritairement utilisé par Giovannino et Salomone de' Grassi. Les illustrations présentent des animaux, des plantes, des minéraux et des ustensiles peints à l'aquarelle ou simplement dessinés en haut des pages du manuscrit. La première entrée de chaque section alphabétique est ornée d'une lettrine décorative qui inclut généralement en son centre des silhouettes d'hommes lettrés ou de médecins. Ceux-ci sont représentés sous la forme de demi-figures, encadrées de frises décoratives et de motifs architecturaux ainsi que d'animaux et d'humains. Les lettrines de chaque chapitre sont enluminées d'or sur un fond bleu, et les lettres initiales simples et les signes de paragraphe sont peints en rouge et bleu. De nombreuses pages sont décorées de motifs phytomorphes et zoomorphes. Le manuscrit fut créé à la cour Visconti à Milan pour le roi Venceslas IV qui naquit dans la maison de Luxembourg et régna sur la Bohême de 1378 jusqu'à sa mort en 1419. Ce dernier fut également roi d'Allemagne de 1376 à 1400 et empereur élu (sans être empereur) du Saint Empire romain. Le duc Jean Galéas Visconti offrit le manuscrit à Venceslas en 1396–1397 environ. Sur le feuillet 1r, sur un fond bleu en mosaïque, un portrait assez large représente Venceslas parmi les six électeurs du Saint Empire romain, entouré des trois vertus théologiques et des quatre vertus cardinales. Au centre de la marge inférieure sur la même page, une enluminure des armoiries du roi Matthias Corvinus de Hongrie (règne : 1458-1490) est superposée sur les armoiries d'origine de la maison de Luxembourg. Corvinus hérita du codex et l'ajouta à sa bibliothèque personnelle à Buda qui fut connue sous le nom de Bibliotheca Corviniana, et son propre atelier de miniaturistes y inséra ses armoiries. De la reliure d'origine, exécutée dans le scriptorium de Buda à la fin du XVe siècle, seules quelques traces subsistent. La date à laquelle l'herbier de Corvinus fut acquis par la Bibliotheca Casanatense n'est pas connue. Il n'existe pas de catalogue de la collection d'origine des manuscrits appartenant au cardinal Girolamo Casanate. Cependant, l'absence totale d'histoire du Tacuinum.

Dernière mise à jour : 9 juin 2017