Cartes administratives de la dynastie Ming (copie incomplète)

Description

Cet ouvrage fut écrit par Chen Zushou (mort en 1637), auteur de la fin de la dynastie Ming. Originaire de Yanling (aujourd'hui Changzhou, dans la province du Jiangsu), Chen Zushou obtint son diplôme jin shi en 1634, et il devint l'année suivante fonctionnaire au Bureau des opérations, un des quatre bureaux du ministère de la Guerre. En 1636, alors qu'il travaillait au ministère, il écrivit ce livre en s'inspirant de plusieurs autres ouvrages précédents et d'archives locales contemporaines, notamment des cartes. L'édition d'origine, au contenu riche, était composée de trois juan en trois volumes. Le premier juan contenait des cartes des 13 provinces et des deux capitales (Nanjing au sud et plus tard Pékin au nord). Le second juan montrait les villes frontalières, les neuf frontières et trois cols de montagne. Le troisième juan abordait les fleuves, les mers, les montagnes, les voies navigables, le transport maritime, le contrôle du flux des rivières et les nations étrangères. Seul le troisième juan est conservé à la Bibliothèque nationale centrale. Il comporte une courte préface, suivie de texte et d'illustrations placés en regard. Les cartes ont pour sujets les fleuves et la mer, le Ruo Shui (réseau fluvial majeur au nord de la Chine), la régulation du cours du fleuve Jaune, le transport maritime, les sites de prévention des inondations et le contrôle de la montée des eaux le long des milliers de kilomètres de côte. L'ouvrage comporte également une carte montrant les territoires envahis par les Japonais, une carte des sièges de la section impériale d'élevage des étalons, ainsi que des cartes de la Corée et de l'Annam, des régions occidentales, des déserts et des îles payant tribut à la Chine. Son point de vue et sa structure reflètent la conception traditionnelle d'un monde divisé, géographiquement et culturellement, en cinq zones et neuf provinces, commençant à partir de la région centrale du fleuve Jaune. La région la plus éloignée était appelée huang fu (zone désertique), tandis que le centre était identifié comme hou fu (zone privilégiée). Chaque carte est accompagnée d'explications détaillées. Toutes les cartes occupent deux demi-pages. Le quadrillage des cartes rappelle les lignes de longitude et de latitude, mais aucun repère numérique n'est noté. Chen Zushou était principalement chargé de l'entraînement militaire, et de la gestion des garnisons et remparts. Dans le texte, il critique certains auteurs alors qu'ils documentaient les conditions locales. Selon lui, des situations furent décrites de façon inexacte et les frontières mal gérées à cause de leur ignorance. Chen accorde une attention particulière aux conséquences à long terme des différentes conditions géographiques et des changements dans les modes de transport sur la défense du pays. En outre, il énonce les avantages et les inconvénients du déplacement de la capitale de Nanjing à Pékin, qui suscita des débats parmi les fonctionnaires sur la gestion administrative, le transport des matériaux, le transport maritime et terrestre, et les installations militaires. Cet ouvrage, d'un grand intérêt historique, fournit de nouvelles informations par rapport aux cartes précédentes, avec notamment l'ajout des lacs Penghu, Jilang et Duhu. Les cartes sont également plus exactes géographiquement que les anciennes cartes, et plus détaillées en ce qui concerne les questions militaires. De plus, l'auteur a omis certains noms géographiques qui étaient présents sur les cartes antérieures, mais plus utilisés.

Dernière mise à jour : 24 mai 2017