Nouveau recueil de récits sur l'histoire des cinq dynasties, avec commentaires (copie incomplète)

Description

La narration était l'un des divertissements favoris des gens du peuple au cours de la dynastie des Song du Nord (960–1127), avec les événements historiques comme sujets de prédilection. Les conteurs narraient souvent les histoires en ajoutant des commentaires, d'où le nom de ping hua (récits avec commentaires). Certains ping hua furent publiés après peaufinage par des lettrés, mais peu d'entre eux existent encore aujourd'hui. Cette œuvre, dont l'auteur est inconnu, est un recueil de littérature populaire contenant des histoires des cinq dynasties (907–960), avant la dynastie Song. Elle commence par des récits sur Fuxi, personnage de la mythologie régnant au milieu du XXIXe siècle avant J.-C., et le légendaire empereur Jaune, qui gouverna en l'an 3000 avant J.-C. environ. Elle raconte ensuite l'histoire de la révolte de Huang Chao de 874–884 environ, qui affaiblit la dynastie Tang (618–907), puis une autre histoire sur le général Zhu Wen, qui renversa la dynastie Tang en 907. Ces récits présentent ainsi une image mouvementée de la période chaotique précédant les cinq dynasties. Les récits sur les personnages historiques provenaient pour la plupart d'anecdotes populaires, et l'ascension et la chute des dynasties étaient relatées en prenant en compte certaines superstitions folkloriques. Des ouvrages historiques, tels que Zi zhi tong jian gang mu (Recueil du miroir complet pour l'illustration du gouvernement), furent également utilisés comme sources. Le premier juan de l'œuvre présentée ici contient un bout de papier portant l'inscription « Récits des cinq dynasties imprimés à l'atelier Masha de la dynastie Song ». Le juan racontant l'histoire des Liang postérieurs (907–923), un des États à l'époque des cinq dynasties, porte une note écrite à la main par l'érudit et professeur Dong Kang (1867–1947). Selon lui, cette copie faisait initialement partie de la collection du cabinet Qing. Il la vit par la suite chez Cao Junzhi, et l'emprunta pour la copier. Le livre finit par arriver dans la collection de son ami Gusun. Dong déclara qu'il était semblable aux copies de l'édition Mashafang des dynasties Song et Yuan, avec des traits épais et simples, et qu'il s'agissait sans aucun doute d'une impression Song.

Dernière mise à jour : 24 mai 2017