Grand calendrier Song de Baoyou produit en 1256

Description

Cet ouvrage est un exemplaire Qing rare du calendrier manuscrit de 1256 des Song du Sud, copié par le peintre Cheng Xugu en 1815. La première page indique l'emplacement du dieu de l'année 1256, les neuf constellations, le spectre aux sept couleurs et la taille de la Lune. Cette page est suivie du rapport, daté du dixième mois de la troisième année du règne de Baoyou des Song du Sud (1255) et soumis par le Bureau du service astrologique, en réponse à l'ordre impérial requérant l'impression du calendrier. Le rapport fut signé par Deng Zongwen, Cheng Yongxiang et Li Fuqing, fonctionnaires de l'Observatoire impérial responsables des calendriers. Six fonctionnaires du Conseil des calculs calendaires et du Bureau des cloches et des tambours apposèrent leur signature à la fin du livre. Les postfaces de Qian Daxin, Li Rui, Shen Qinpei et Cai Fuwu, sont datées d'entre 1814 et 1820. Chen Jie et Jin Wangxin écrivirent deux autres postfaces datées de 1842. Au cours des dynasties Tang et Song, les instruments astronomiques et d'autres outils d'observation et de mesure évoluèrent rapidement, permettant la compilation de calendriers d'une précision remarquable. Pendant la dynastie Song, les astronomes chinois avaient produit des cartes des étoiles complètes, et construit une série d'instruments astronomiques à la fois complexes et magnifiques pour mesurer l'emplacement et le mouvement exacts des corps célestes. L'objectif majeur de la cartographie des cieux était de développer des calendriers précis pour les utiliser dans l'agriculture, la navigation, les rituels et l'astrologie. Reposant sur un format mensuel, ce calendrier indique en détail les tiges et les branches marquant les jours, les cinq éléments fondamentaux et les 28 constellations du zodiaque. Il fournit les fonctions de base de calcul quotidien, les dispositions des couleurs selon les schémas du jiu gong (neuf modes) et du jian chu (prédictions astrologiques), les résidences des dieux et des hommes, les prédictions quotidiennes de la chance et de la malchance, ainsi que des instructions pour éviter les infortunes. Le calendrier offrait des conseils concernant des thèmes tels que la sélection des jours et des heures propices à la construction, à la navigation, aux actions en justice, aux sacrifices, aux mariages, à l'achat d'animaux, à la prise d'un poste officiel, aux voyages, aux déménagements à la confection de vêtements, aux enterrements et à l'acupuncture. Il guidait les personnes dans leur quotidien quelle que soit leur classe sociale. Certains calendriers non seulement servaient de guides, mais ils étaient également des outils importants permettant au gouvernement de maintenir l'ordre. Historiquement, la production des calendriers fut toujours contrôlée par le gouvernement, qui avait l'autorité d'imprimer les calendriers annuels. Pour répondre aux besoins des différentes classes, les bureaux officiels imprimèrent des calendriers de types variés. Le calendrier présenté ici contient des informations sur les rangs héréditaires, l'administration, la sélection des généraux, les expéditions militaires, les attaques de villes fortifiées, la conquête des avant-postes militaires, etc., suggérant qu'il était destiné aux fonctionnaires, plutôt qu'aux gens du peuple.

Compilateur

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

大宋寶祐四年丙辰歲會天萬年具注曆

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

1 juan, 1 volume ; 33,5 x 21,6 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 mai 2017