Supplément de « Règles de défense, toutes les questions essentielles sur les armes à feu »

Description

L'ouvrage présenté ici est un traité sur les armes à feu contenant de nombreuses illustrations. Il fut initialement écrit par Jiao Xu, érudit et expert en armes à feu de la dynastie Ming, sous la dictée de Tang Ruowang (nom chinois du missionnaire jésuite allemand Johann Adam Schall von Bell, 1592–1666), avec des commentaires supplémentaires de Zhao Zhong. Le titre Zeng bu Ze ke lu Huo gong qie yao (Supplément de « Règles de défense, toutes les questions essentielles sur les armes à feu ») fut ajouté sur la page de garde de l'ouvrage. Le livre, en deux juan, fut achevé en 1643, accompagné d'un supplément en un juan, intitulé Huo gong mi yao (Questions essentielles secrètes sur les armes à feu). Il aborde principalement les origines de la guerre avec des armes à feu, la fabrication des canons et des armes à feu, les modèles de production des armes, les matériaux utilisés dans les fusils, les canons et les mines. Il fournit également des informations de base sur les mesures et les poids utilisés en Occident dans la fabrication d'armes. Ding Gongchen (1800–1875), ingénieur mécanique de la fin de la dynastie Qing originaire de Jinjiang, dans la province du Fujian, étudia systématiquement les armes à feu occidentales, connaissances qu'il mit en pratique durant la première guerre de l'opium (1839–1842) opposant la Grande-Bretagne et la Chine. En 1841, Ding écrivit le traité en un volume Yan pao tu shuo (Ouvrage illustré sur les performances de l'artillerie), puis il changea le titre en Yan pao shuo ji yao (Principes fondamentaux des canons), en quatre juan. Lorsqu'il découvrit l'existence de l'ouvrage du XVIIe siècle, il en acheta une copie chez un libraire de Suzhou. Selon lui, cet ouvrage fournissait les informations les plus détaillées sur les canons, particulièrement la fonte des canons et des munitions, ainsi que sur les armes appropriées pour attaquer les villes fortifiées. Il révisa donc Ze ke lu en comblant des lacunes du texte d'origine. En 1847, il publia cet ouvrage additionnel, imprimé en trois juan en un volume, et il ajouta les illustrations. Il entra en 1851 au Bureau des armes à feu de Guilin, où il fit reproduire le livre pour le distribuer dans les garnisons militaires comme source de référence des artilleurs.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Ding Gongchen, Jinjiang, en Chine

Langue

Titre dans la langue d'origine

增補則克錄

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

3 juan, 1 volume ; illustrations

Notes

  • Seuls le texte écrit à la main par Yang Shoujing, la préface et une partie du texte du juan 1 sont présentés ici par la Bibliothèque numérique mondiale.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 mai 2017