Les sept vices à combattre (copie incomplète)

Description

Cet ouvrage faisait partie de Tian xue chu han (Premier recueil des études célestes), imprimé en 1629. Son auteur, Pang Diwo (nom chinois de Diego de Pantoja, 1571–1618), fut l'un des collaborateurs les plus proches du jésuite italien Matteo Ricci. Après la mort de Ricci en 1610, les trois missionnaires jésuites Nicolò Longobardi (1566–1654 ou 1655), Sabatino de Ursis (1575–1620) et Pantoja restèrent en Chine. Pantoja fut l'assistant de Ricci, avec qui il arriva à Pékin en 1601. En tant que missionnaire, Pantoja s'inspira du style de Ricci, interagissant avec les érudits et les fonctionnaires chinois, diffusant le savoir du monde occidental, et discutant du christianisme et du confucianisme. À l'instar de Ricci, Pantoja joua un rôle important dans l'introduction de la cartographie et de la technologie occidentales en Chine. Entre 1583 et 1610, Pantoja et ses compagnons jésuites côtoyèrent au moins 137 fonctionnaires de haut et de moyen rang, dont certains se convertirent au christianisme. Pantoja fut expulsé de Chine en 1617 en raison des tensions grandissantes entre la cour impériale chinoise et les missionnaires, et il mourut à Macao à l'âge de 47 ans. Des érudits et des fonctionnaires chinois, notamment Xu Guangqi, Li Zhizao et Yang Tingjun (1557–1627), aidèrent considérablement les missionnaires. L'ouvrage présenté ici, un des plus emblématiques de Pantoja, fut écrit en chinois et publié à Pékin en 1614. Dans ce livre, il énonce les sept péchés capitaux du christianisme, à savoir la colère, l'avarice, la paresse, l'orgueil, la luxure, l'envie et la gourmandise, et les sept vertus correspondantes nécessaires pour combattre ces vices, c'est-à-dire la patience, la charité, la diligence, l'humilité, la chasteté, la bienveillance et la tempérance. S'il compare les vertus chrétiennes aux vertus confucéennes, comme la bienveillance et le respect, il condamne des doctrines bouddhistes telles que la réincarnation. L'ouvrage, qui fut révisé et édité à plusieurs reprises, contient des préfaces écrites par, entre autres, Yang Tingjun, Zheng Yiwei (1573–1620) et Xiong Mingyu (1580–1650), reflétant les bonnes relations que Pantoja établit avec ses collaborateurs chinois.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

七克

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

4 juan

Notes

  • Inclus dans Tian xue chu han (Premier recueil des études célestes)
  • Seules les préfaces et la 1ère page du juan 1 sont présentées ici par la Bibliothèque numérique mondiale.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 mai 2017