Le message de l'hirondelle, édition de Huaiyuantang avec commentaires et ponctuations

Description

Ruan Dacheng (1587–1646 env.), dramaturge et poète célèbre de la fin de la dynastie Ming, également politicien corrompu à la réputation douteuse, était issu d'une famille influente de Huaining, dans la province de l'Anhui. Il obtint son diplôme jin shi en 1616. Alors qu'il était fonctionnaire, il s'allia à Wei Zhongxian (1568–1627), puissant eunuque, et lorsque ce dernier chuta Ruan Dacheng perdit son poste. Il se retira dans sa ville natale, puis il s'installa à Nanjing, où il commença à écrire des œuvres de théâtre et de poésie. En 1644, lorsqu'il eut rejoint la cour du régime loyaliste Ming des Ming du Sud (1644–1662), il devint président du Bureau de la guerre et grand gardien de l'héritier présomptif, et il utilisa son pouvoir pour se venger de ses ennemis. Après s'être rendu aux Mandchous, il fut tué alors qu'il était en route vers Fujian avec l'armée Qing. Yan zi jian (Le message de l'hirondelle) est sa pièce la plus connue. Composée de 42 scènes, cette œuvre bien conçue abonde de belles chansons et d'intrigues ingénieuses. Elle raconte l'histoire de Huo Duliang, érudit de la dynastie Tang qui, accompagné d'un autre érudit nommé Xianyu Ji, se rend dans la capitale Chang’an pour passer les examens de l'administration publique. Huo peint un portrait de lui-même avec la célèbre courtisane Hua Xingyun et l'amène à un homme appelé Miu pour le faire monter. Pendant ce temps, l'héroïne, Li Feiyun, fille du ministre du Bureau des rites, apporte également son autoportrait à Miu pour son montage. Miu, saoul, mélange les deux tableaux et se trompe en les renvoyant à leurs propriétaires. Surprise, Li Feiyun découvre comme elle ressemble à la courtisane Hua Xingyun. Elle écrit une note sur le tableau. Soudain, une hirondelle vole dans la pièce, prend le pinceau dans son bec et l'apporte au héros. C'est ainsi que naît le désir entre le héros et l'héroïne. Entre-temps, l'ami de Huo, Xianyu Ji, soudoie les examinateurs, acquiert les examens du héros et devient le meilleur candidat. Ces événements se déroulent à l'époque de la rébellion d'An Lushan, général chinois qui se proclama empereur tentant de renverser les Tang. Le héros accompagne son chef Jia Nanzhong lors d'une campagne contre les rebelles. Jia Nanzhong adopte l'héroïne Li Feiyun après qu'elle a été séparée de sa famille à cause de la guerre. En guise de récompense pour son service distingué, Jia promet au héros la main de sa fille adoptive. L'autre héroïne, la courtisane Hua Xingyun, rencontre la mère de Li Feiyun, qui l'adopte pour sa ressemblance avec sa fille perdue. Enfin, l'ordre est rétabli, les méfaits de Xianyu Ji sont révélés et il s'enfuit. Le titre de meilleur candidat est décerné au héros, qui reçoit également la main de la courtisane en récompense. L'hirondelle qui vole et l'erreur commise par l'ivrogne Miu sont les éléments clés de cette histoire complexe. Les vers des chansons sont expressifs et faciles à réciter, ce qui constitue les caractéristiques du style de l'auteur. Le texte est précédé de deux illustrations réalistes des deux héroïnes Li Feiyun et Hua Xingyun, représentées dans une pose gracieuse avec de longues robes, un pinceau et un parchemin à la main. La préface fut écrite par Tang Xianzu (1550–1616). Les illustrations furent réalisées par Lu Wuqing (1573–1644), peintre d'Hangzhou, et le célèbre graveur Xiang Nanzhou (1615–1670), qui collaborèrent également pour les illustrations d'autres romans et pièces.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

懷遠堂批點燕子箋

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

2 juan, 4 volumes : illustrations ; 20,2 x 11,9 centimètres

Notes

  • Seuls la préface et le juan 1 sont présentés ici par la Bibliothèque numérique mondiale.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 mai 2017