Histoire de la chambre isolée, avec des commentaires critiques de Li Zhuowu

Description

L'œuvre You gui ji (Histoire de la chambre isolée), également intitulée Bai yue ting ji (Histoire du pavillon de vénération de la Lune), est l'une des cinq fameuses longues pièces en prose de la dynastie Ming appelées chuan qi. Attribuée par certains à Guan Hanqing (1220–1300), dramaturge Yuan, et par d'autres à Shi Hui (né en 1295 ou 1296), dramaturge natif d'Hangzhou d'un style du Sud de la fin de l'ère Yuan et du début de la dynastie Ming, la pièce comporte 40 scènes en deux juan. L'histoire se déroule à la fin de la dynastie Jin, également connue sous le nom de dynastie Jurchen (1115–1234), pendant l'attaque de la capitale par l'armée mongole. Alors qu'ils fuient les combats, l'héroïne, Wang Ruilan, fille du ministre du Bureau de la guerre, et ses parents sont séparés, puis elle rencontre l'érudit Jiang Shilong. Tous deux se marient, mais Wang Ruilan est forcée de quitter Jiang lorsqu'elle retrouve son père. Pendant ce temps, la mère de Wang Ruilan a sauvé et adopté une autre jeune fille, Jiang Ruilian, qui était prise dans la guerre. Un jour, alors que Wang Ruilan brûlait de l'encens et adressait des prières à la Lune (référence au titre de l'œuvre), elle voit sa sœur adoptive et découvre sa véritable identité : Jiang Ruilian est la sœur de son époux. Entre-temps, deux excellents candidats, un militaire et l'autre civil, s'illustrèrent lors des examens de l'administration publique. Le ministre de la guerre veut que sa fille épouse le candidat militaire, et que sa fille adoptive épouse le candidat civil, qui n'est autre que Jiang Shilong, ne réalisant pas qu'ils sont frère et sœur. L'histoire se termine bien une fois tous les malentendus dissipés. La pièce témoigne de la préférence pour les hommes militaires pendant le règne Jurchen. Ce livre fut imprimé à Rongyutang, atelier célèbre d'Hangzhou. Les commentaires et la ponctuation sont de Li Zhi (1527–1602), de son prénom social Zhuowu, éminent philosophe, historien et auteur de la fin de la dynastie Ming. Les illustrations furent réalisées par les graveurs renommés de l'Anhui de la famille Huang, et les poèmes furent ajoutés pour plus de sophistication et de raffinement. L'insertion d'illustrations et de poèmes permettait aux ateliers d'augmenter le tirage et les ventes.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Rongyutang, Hulin, Hangzhou, en Chine

Langue

Titre dans la langue d'origine

李卓吾先生批評幽閨記

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

2 juan, 2 volumes : illustrations ; 22,6 × 13,7 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 mai 2017