Édition annotée du « Livre des documents »

Description

Shang shu (Livre des documents), également appelé Shu jing (Livre d'histoire), est un des cinq classiques du canon confucéen qui influencèrent fortement l'histoire et la culture chinoises. Les traductions de son titre en français varient : Classique de l'histoire, Classique des documents, Livre d'histoire, Livre des documents ou Livre des annales. Bien qu'il existe de nombreux exemplaires et versions de Shang shu, attribué à Confucius, son histoire demeure obscure. L'ouvrage est un recueil de discours de personnages majeurs et d'archives d'événements de la Chine antique. L'exemplaire présenté ici est une édition de la fin de la dynastie Song compilée par Jin Lüxiang (1232–1303), qui naquit à Lanxi, dans la province du Zhejiang, et vécut à la fin de la dynastie Song du Sud et au début de la dynastie Yuan. Au début de la dynastie Yuan, il refusa un poste dans l'administration et se retira dans sa terre natale pour enseigner et donner des conférences à la Lize Shuyuan, l'une des quatre grandes académies des Song du Sud, près de Jinhua. Formé par le philosophe néoconfucianiste Wang Bo (1197–1274), Jin Lüxiang s'intéressa très tôt à des sujets tels que l'astronomie, les rites et la stratégie militaire, mais il fut également un érudit reconnu du néoconfucianisme et des classiques. Une de ses premières œuvres, Shang shu zhu (Livre d'histoire commenté), en 12 juan, n'existe plus aujourd'hui. Yuan shi (Histoire des Yuan) le répertorie comme un ouvrage en quatre juan. À en juger par les sous-titres et la pagination, l'édition présentée ici est une œuvre en deux juan, compilée par Jin Lüxiang à la fin de sa vie après des années d'études, de recherches et de collecte de commentaires. Elle fut probablement imprimée à la fin de la dynastie Song ou au début de la dynastie Yuan. Le premier juan comprend des documents concernant les périodes antiques Yu, Xia et Shang, et les empereurs prédynastiques Yao et Shun. Le second juan est consacré à la dynastie Zhou. Le livre comporte plusieurs lignes de marquage, ainsi que des signes de ponctuation, de ton et autres, placés à côté d'un caractère ou l'encerclant. De nombreux textes sont écrits en petits caractères dans les marges, des deux côtés ainsi qu'en haut et en bas des pages, attestant d'un style personnel différent des autres classiques annotés. Dans ses annotations, Jin suivit les principes du néoconfucianiste Zhu Xi, mais il adopta également les idées d'autres écoles et ajouta ses propres commentaires. Cet exemplaire est une copie imprimée très ancienne qui fut endommagée. Les pages manquantes furent copiées et ajoutées afin de préserver l'intégrité de l'œuvre. Cette dernière présente plusieurs inscriptions, dont une de la main de Gu Mei (actif de 1653 à 1683), poète Qing qui fut également l'auteur d'une préface des pages remplacées. D'autres inscriptions sont de la main de Zhou Chun (jin shi 1754) et de trois autres érudits Qing, Xu Tang, Hang Shijun et Jiang Yuanlong. L'œuvre comprend plusieurs douzaines d'impressions de sceaux.

Date de création

Informations d'édition

Jian'an, province du Fujian, Chine

Langue

Titre dans la langue d'origine

尚書表註

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

2 juan, 2 volumes, 17,8 x 12,4 centimètres

Notes

  • Seuls la préface et le juan 1 sont présentés ici par la Bibliothèque numérique mondiale.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 mai 2017