Manuel de la langue copte

Description

Ce manuscrit, produit pour les arabophones par Iryan Moftah (1826–1886), est une introduction de base à l'alphabet, la prononciation et la grammaire du dialecte bohairique de la langue copte. Il fut copié dans un carnet de notes commercial. L'auteur a divisé chaque page verticalement, avec le texte en écriture copte à gauche, et la traduction ou explication arabe à droite. Le manuscrit est écrit à l'encre noire intense. Le titre et l'auteur sont indiqués sur l'étiquette collée sur la couverture. L'ouvrage n'est pas daté, mais il fut probablement réalisé au milieu du XIXe siècle. Outre l'alphabet, l'auteur enseigne la formation des noms, des adjectifs et des adverbes, et comment dire l'heure. Bien qu'elle ne soit plus parlée par les Égyptiens, la langue copte revêt une grande importance culturelle et liturgique pour les chrétiens coptes d'Égypte et du monde entier. Grammairien et professeur, Iryan Moftah participa aux réformes de l'éducation et de la culture du pape copte Cyrille IV (règne : 1854–1861), préconisant notamment l'utilisation du dialecte bohairique comme langue vernaculaire de la liturgie. Ce dialecte intégrait énormément d'éléments de vocabulaire et même de prononciation du grec, ce qui suscita l'opposition de certains quartiers, particulièrement en Haute-Égypte. Rien ne permet de déterminer si les manuels de Moftah furent imprimés et employés dans les écoles et les séminaires. Ses manuscrits abordant des thèmes religieux, historiques et linguistiques appartiennent à la collection Iryan Moftah, conservée à l'Université américaine du Caire.

Dernière mise à jour : 21 juillet 2014