Carte de l'ensemble de la Guyane, ou la Côte sauvage, et les Antilles espagnoles à l'extrémité nord de l'Amérique du Sud

Description

Cette carte hollandaise du XVIIIe siècle, produite à Amsterdam par l'éditeur Isaak Tirion (1705-1769 env.), montre la côte nord de l'Amérique du Sud et ses îles, y compris Curaçao, Bonaire et les îles voisines, ainsi que Trinidad-et-Tobago et la Grenade. La Guyane est divisée, d'ouest en est, en sections espagnole, néerlandaise et française, correspondant à peu près à une partie de l'actuel Venezuela et des actuels Guyana, Suriname et Guyane française. Le territoire au sud de la Guyane, aujourd'hui au Brésil, est désigné comme portugais. Trois échelles sont fournies pour la carte principale, notamment en milles nautiques français et anglais, en miles espagnols et en nombre d'heures nécessaires pour parcourir certaines distances. Les cartouches contiennent des vues détaillées de l'île de Curaçao, des plantations néerlandaises le long des rivières Essequibo et Demerara, et du port et du château de Curaçao. En 1814, les Néerlandais cédèrent le contrôle de leurs colonies d'Essequibo et de Demerara aux Britanniques, qui les consolidèrent en formant la colonie de Guyana britannique. Cette dernière devint l'État indépendant du Guyana en 1966.

Dernière mise à jour : 27 septembre 2013