« Les principes fondamentaux du maniement de l'épée et du bouclier » et « La suffisance de la science du tir à l'arc »

Description

Ce manuscrit d'origine renferme deux traités, écrits sous forme d'urjuzah (type de poème arabe) et copiés par l'auteur lui-même. Le premier s'intitule Kitāb al-Uss fī al-'amal bi-al-sayf wa-al-turs (Les principes fondamentaux du maniement de l'épée et du bouclier) et le deuxième al-Kifāyah fī 'ilm al-rimāyah (La suffisance de la science du tir à l'arc). Comme le révèle son attribut de nom, l'auteur était originaire d'Hamah (aujourd'hui en Syrie), mais malgré cet indice l'identité de l'auteur demeure incertaine. Des notes dans le colophon attribuent les deux ouvrages à Muhhammad ibn 'Ali al-Hashimi al-Hamawi. Une de ces notes indique que le deuxième traité fut achevé le mercredi 18 du mois de sha'ban, en l'an 996 après l'Hégire (le 12 ou le 13 juillet 1588). Toutefois, une entrée du dictionnaire biographique de Zirikli, intitulé al-A'lam et faisant autorité en la matière, attribue les deux traités à Abu Abdallah Muhammad ibn 'Ali ibn Ghazi al-Hamawi, poète et juge hanafite surnommé al-Asil, qui recherchait le mécénat du sultan ayyoubide al-Kamil (parfois appelé Meledin en Occident, règne : 1218−1238). Les deux notes du colophon et l'entrée de Zirikli indiquent qu'al-Hamawi fut à une certaine époque juge au Yémen, expliquant probablement la confusion autour de son identité. Intimement liés à l'histoire des conquêtes arabes et islamiques, les traités abordent le maniement des armes mentionnées dans leur titre. Le premier est composé d'une introduction et de différentes parties, traitant chacune d'un aspect particulier de l'habileté à l'épée, notamment les meilleurs types d'épée (yéménites et hindis), comment tirer son épée (tenir l'extrémité supérieure du pommeau au centre de la taille, le fourreau collé contre la cuisse) et comment s'entraîner pour devenir un bon épéiste (utiliser une branche d'arbre de la hauteur d'un cheval). L'utilisation du bouclier est également expliquée et présentée comme complémentaire de celle de l'épée, car « l'épée est inutile au chevalier sans bouclier ». Le deuxième traité, également divisé en parties thématiques, est deux fois plus long, détaillant les utilisations spécifiques au tir à l'arc, dont le tir de loin, dans l'obscurité et au–dessus des murailles d'une forteresse. Le manuscrit est écrit à l'encre noire, avec des titres de partie en rouge, en caractères naskhi. Le texte est organisé en deux colonnes sur du papier vergé crème. Les réclames apparaissent au recto des pages.

Langue

Titre dans la langue d'origine

كتاب الأس في العمل بالسيف والترس. ويليه كتاب الكفاية في علم الرماية

Type d'élément

Description matérielle

45 feuilles, reliées : papier ; 20 x 15 centimètres

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 27 août 2015