Échelle prophétique

Description

Ce manuscrit du XVIe siècle, rédigé en turc ottoman, vise à donner un aperçu encyclopédique de la vie, des dates et des particularités du prophète Mahomet. L'ouvrage de 720 pages contient les histoires des premiers prophètes mentionnés dans le Coran et la tradition musulmane, des informations sur les contemporains de Mahomet et des listes des premières associées à des personnes, des événements et des mots. L'auteur emploie régulièrement des hadiths d'al-Bukhari, d'Abu Da’ud et d'al-Tirmidhi. Il cite les enseignements de maîtres soufis, tels que Hasan al-Basri (mort en 728), l’ascète extrême Shaykh Abu Bakr al-Shibli (mort en 946) et Abu al-Hassan al-Kharaqani (mort en 1033). Cette œuvre est destinée à l'instruction et à la réflexion, et utilise des citations courtes et facilement mémorisables. Sa méthode générale consiste à présenter un hadith en arabe, puis de fournir la traduction et des commentaires en turc. Les citations en arabe extraites du Coran ou les Hadiths sont généralement signalées à l'encre rouge, tout comme les noms de personnes et les points importants. Les commentaires approfondis concernent les histoires des personnages connus de la Bible, ainsi que des personnes et événements de la vie de Mahomet. Le manuscrit présente une révérence soufie ou mystique pour la profession de foi musulmane, ainsi que pour le nom et la personne de Mahomet. Le texte regorge d’histoires bibliques sur la Création et les événements historiques ayant précédé l'avènement de l'islam, dans la mesure où ils se rapportent directement à Mahomet. Des mots repères sont présents et un bref colophon désigne Abd Allah ibn Ahmad comme étant le scribe. Sur la page de garde, une inscription partiellement lisible relative à son appartenance indique l'année 1171 après l'Hégire (1757-1758). La paternité de l’œuvre est incertaine ; parmi les noms proposés l’on compte Abd al-Haqq Dihlavi (1551‒1642), auteur d'un ouvrage non publié ayant un titre similaire, et Mu'in al-Din Farahi (mort en 1501 ou 1502). Le texte est en caractères naskhi soignés. Le manuscrit est relié en cuir rouge avec des médaillons estampés à froid et un rabat de protection classique.

Dernière mise à jour : 2 février 2016