Le guide des actions charitables et autres prières soufies

Description

Ce manuscrit renferme un recueil sans titre de prières soufies, principalement des litanies de paix et de bénédictions adressées au prophète Mahomet. Il commence par Dalā'il al–khayrāt (Le guide des actions charitables), du saint de l'ordre de la Chadhiliyya Muhammad ibn Sulayman al–Jazuli (mort en 1465). Le volume contient également 10 autres textes dévotionnels en vers et en prose, tous composés par des saints chadhilites, sauf indication contraire. Ces textes sont al–ḥizb al–kabīr (La grande supplication) et ḥizb al–baḥr (La supplication de la mer), tous deux d'Abou Hassan al–Chadhili (1196–1258 env.), fondateur de l'ordre de la Chadhiliyya, ḥizb al–falāḥ (La prière de la réussite), d'al–Jazuli, une prière attribuée à 'Abd al–Qadir al–Jilani (1078−1166 env.), saint et fondateur de l'ordre soufi de la Qadiriyya, la litanie Mashīshiyya, d'Abd al–Salam ibn Mashish (1140−1227 env.), maître spirituel de la Chadhiliyya, al–musabba'āt al–'ashr (Dix prières à répéter sept fois), d'al–Jilani, la wazifa (prière) d'Ahmad Zarrouq (1442–1493), contemporain d'al–Jazuli, un poème dévotionnel attribué à Um Hani, cousine du prophète Mahomet et sœur de l'imam Ali, un autre poème dévotionnel d'Abd al–Qadir al–Fasi (1599–1680) et Qaṣīdat al–Burdah (Le poème du manteau), d'al–Bousiri (1213–1296 env.). Le texte, produit en Afrique du Nord, fut écrit en petits caractères maghrébins, à l'encre noire, avec une rubrication. Les pages comptent neuf lignes, dans un cadre de 4,7 centimètres de hauteur sur 4 centimètres de largeur. Le texte inclut des passages mis en évidence à l'encre bleue et des médaillons dorés séparant les versets sur certaines pages. Le manuscrit contient 13 illustrations, précédant le texte. Elles portent notamment sur la lignée du prophète Mahomet et les noms de dix de ses compagnons, connus collectivement dans la littérature des hadiths sous le nom des « dix compagnons promis au paradis ». Les en–têtes de chapitre sont embellis d'unwan (panneaux décoratifs au début d'une partie) à l'encre dorée, sous forme d'illustrations géométriques à l'encre bleue, dorée et rouge. Des réclames sont visibles au recto des pages. L'écriture maghrébine d'origine nord–africaine et le contenu du manuscrit, principalement relatif à l'ordre de la Chadhiliyya, suggèrent qu'il appartint vraisemblablement à un Marocain adepte de l'ordre.

Dernière mise à jour : 14 avril 2017